objectifs pédagogiques au niveau superieur

  AU NIVEAU SUPERIEUR,

Le savoir-faire technique est déjà grand, et s’associe alors au lâcher-prise du musicien devant l’œuvre, -« Don’t do anything, let it evolve » disait Sergiu Celibidache-  et cet acquis se met au service du musicien qui va se laisser habiter par l’œuvre.

 

Qu’éveille l’œuvre, que porte-t-elle en elle, que nous veut-elle, quel est son sens, que disent sa forme, son agogique, l’ensemble de l’écriture,  quel est le sens de la démarche, comment  rendre la musique à elle-même ? Comment défendre le discours d’un génie d’époque différente, de langue différente, de confession différente, de rapport à la vie où tout est autre, même boire de l'eau !  décoder, sentir, …

Le texte musical doit être « lu, pensé, réfléchi, vécu » dit Michel Sendrez 

Dans l’assurance du savoir-faire, dans le réconfort permanent de  l’autorité, favoriser le plus grand questionnement du musicien devant la composition.

Enseigner *Le questionnement perpétuel de Jean-Sébastien Bach lui-même, la fameuse note de son fils, Carl Philip Emmanuel- on ne peut émouvoir sans être ému- *La puissance du souffle, nous flûtistes qui en consommons tant. Comment n'être pas dans l'effet, mais dans la force de l'état de "n'être pas encore", cette disponibilité d'être, cette résonnance de lui-même que le musicien offre et qui devrait laisser place au discours du compositeur. * D’où vient la démarche artistique? Quelle mission a le musicien, que manifeste-t-il ? Quelle est sa position juste ?

Des références ...  Messages d'Einstein, Jules Combarieu La Musique et la magie, Andreï Tarkovsky, Fellini, films,interviews,documentaires, Louis Jouvet Le commédien désincarné, Serge Wilfaert Le chant de l’être ,Leonard Bernstein La question sans réponse,Jean Brun, Essence et histoire de la musique,  K.G.Dürckheim,  La lettre aux artistes de Jean-Paul II, nous offre une mise au point  terriblement valorisante,  ni plus ni moins, rapproche l’artiste du créateur, nous rappelle la création, la vie à manifester...

A l'élève, lui enseigner aussi différentes définitions de la musique, Platon, Antoine Fabre d'Olivet La musique expliquée... le principe de génération du discours musical.François Dor, qui dans son De l’Ancien monde, en décodant les mythes du monde entier, nous offre à découvrir tant sur notre Nostalgie, sur notre nature humaine, génératrice et merveilleuse...

A distance de notre art sonore, la peinture, la sculpture, l’écriture et les autres arts sont aussi d’heureuses perches peut-être plus concrètes. Et inviter le musicien à se laisser prendre, se laisser jouer de la vie d’une œuvre, d’une vraie, d’un chef d’œuvre, inviter le musicien à se perdre dans l’œuvre et ensuite se retrouver, à être ne fût-ce qu’un instant dans la fusion de l’œuvre et de la vie, afin qu’il puisse proposer à son tour le Phénomène possible. 

Peut-être qu'en résumé, enseigner la Musique, serait connecter l'élève au sens présumé de l'oeuvre, et lui faire prendre conscience au mieux de lui-même pour qu'il soit le plus à même de réaliser son projet, de partager sa sensibilité.

 

Je redirais en résumé, que j’apprends aux l’élèves à se sensibiliser au discours des œuvres et  à développer leurs possibilités techniques.

 

Afin de réaliser au mieux son audition, son concert, il pourra se connecter  au sens présumé des œuvres, comme au sens de sa démarche. 

 

La finalité est qu’indépendamment de son professeur, il soit à même de réaliser son projet : de partager sa propre sensibilité.

 

 Mise à jour 13 avril 2016